« Une identification rapide et précise des bactéries ou des champignons responsables d’infections du sang donne des informations cliniques vitales nécessaires au diagnostic et au traitement du sepsis. Le Sepsis est un processus inflammatoire complexe qui n’est pas souvent reconnu comme étant l’une des premières causes de morbidité et de mortalité dans le monde. Selon les estimations, avec 19 millions de cas diagnostiqués chaque année dans le monde, (4) le sepsis cause la mort d’une personne toutes les 3-4 secondes. (3) »

Sepsis : diagnostic précoce et thérapeutique ciblée, un rôle crucial dans le pronostic vital du patient

L’identification rapide et précise des bactéries ou des champignons responsables d’infections du sang donne des informations cliniques vitales nécessaires au diagnostic et au traitement du sepsis. Les hémocultures ont pour but de détecter la présence de pathogènes dans le sang. Une hémoculture positive apporte des informations sur l’agent étiologique pour poursuivre sur une identification et un antibiogramme. En cas de sepsis, le diagnostic précoce et la thérapeutique ciblée jouent un rôle crucial dans le pronostic vital du patient. En effet les chances de survie diminuent d’autant plus vite que la mise en place du traitement est tardive. Si le traitement antimicrobien est administré au patient dans l’heure qui suit le diagnostic, le taux de survie avoisine les 80% ; ce taux diminue de 7,6% à chaque heure suivante. Pourtant, si le traitement antimicrobien administré dans un premier temps n’est pas adapté, les chances de survie du patient sont divisées par cinq. (4)

« De nombreux facteurs sont importants pour réaliser une hémoculture dans de bonnes conditions. Ils conditionnent le diagnostic, le choix thérapeutique, le pronostic vital du patient »

Facteurs :

  • Le volume de sang prélevé
  • Le prélèvement aseptique
  • La rapidité du transfert et de la gestion des flacons prélevés
  • Le nombre et le type de flacons d’hémoculture prélevés sur le patient

Des directives sont d’ailleurs publiées pour guider les professionnels de santé (cliniciens, infirmiers, phlébotomistes, techniciens de laboratoires…) pour optimiser les performances des tests d’hémocultures.

Des outils pédagogiques proposés par bioMérieux pour une réalisation optimale des hémocultures

Afin de soutenir ces directives, bioMérieux leader en microbiologie clinique, a développé de nombreux outils pédagogiques en partenariat avec les responsables de laboratoires cliniques. Ces outils sont dédiés aux professionnels de santé pour leur permettre de réaliser dans les meilleures conditions leurs hémocultures. Parmi ces nombreux supports (diapositives PowerPoint, formations en ligne, brochures, affiches, dépliants, vidéos…), un livret a été conçu précisément dans le but de devenir un outil de référence utile pour les médecins, le personnel infirmier, les techniciens de laboratoires et toutes autres professions impliquées dans le processus d’hémoculture.

Ce livret a plusieurs objectifs

  • répondre aux questions clés les plus fréquemment posées en matière
    d’hémoculture
  • proposer des recommandations pratiques pour les procédures d’hémoculture utilisées en routine
  • mettre à disposition un guide des meilleures pratiques de prélèvement des hémocultures illustré étape par étape.

N’hésitez pas à télécharger ce livret très complet, avec au sommaire :

  • Généralités sur les hémocultures
    Qu’est-ce qu’une hémoculture ?
    Pourquoi les hémocultures sont-elles importantes ?
    Quand faut-il prélever une hémoculture ? 
    Quel volume de sang faut-il prélever ?
    Combien de sets d’hémoculture sont-ils nécessaires de prélever ?
    Quels milieux utiliser ?
    Comment effectuer les prélèvements d’hémoculture ?
  • Gros plan sur l’endocardite infectieuse
  • Traitement des hémocultures positives
  • Interprétation des résultats
  • Lignes directrices en matière d’hémoculture / de sepsis
  • Références Recommandations en matière de prélèvement des hémocultures

3. WSD fact sheet 2013/www.world-sepsis-day.org

4. Kumar, A, et al. Initiation of inappropriate antimicrobial therapy results in a fivefold

Articles complémentaires

Prélèvement des hémocultures : pour assurer un bon diagnostic

Lire

Concentration Minimale Inhibitrice (CMI) et aide à la prescription

Lire

Qu’est-ce qu’une CMI « réelle » ou « vraie » ?

Lire

Site de Microbiologie : découvrez Dr Microbe !

Lire

Hépatite E diagnostic : quels tests sérologiques pour la détecter ?

Lire