Les laboratoires de bactériologie des hôpitaux Saint-Louis et Lariboisière-Fernand-Widal, AP-HP disposent désormais d’une plateforme de bactériologie automatisée nouvelle génération munie d’IA. 2 millions d’euros ont été investis par l’AP-HP pour cet équipement.

[VIDEO] Hôpitaux Saint-Louis et Lariboisière : une plateforme de microbiologie automatisée dotée d’IA

Le plateau technique de bactériologie est installé à l’hôpital Saint-Louis dans un espace de 500m2. Il fonctionne 7j/7 de 8h à 18h. Environ 800 échantillons sont analysés chaque jour par l’équipe, composée de 8 biologistes médicaux et 30 techniciens de laboratoire, 1 cadre de santé, 2 ingénieurs et 1 bio-informaticienne, dirigée par le Pr Béatrice Berçot.

Mis en service en juin 2020, ce plateau permet l’analyse de prélèvements de microbiologie conventionnelle provenant de patients infectés (urines, poumons, biopsies, liquides biologiques [LCR, ascite, pleural, péritonéal…], selles, cutanés, autres échantillons biologiques d’intérêt) ou de dépistages (recherche de portage de BMR).

La plateforme nouvelle génération intègre deux ensemenceurs automatiques WASP et deux étuves intelligentes, apportant un gain en sensibilité et en sécurité dans le traitement des prélèvements et assurant une standardisation et une traçabilité adaptée à la norme NF EN ISO 15189 à chaque étape du processus d’analyse. La prise en charge automatique et sécurisée des prélèvements sur la chaine contribue également à renforcer la sécurité des opérateurs.

Le système d’intelligence artificielle embarquée (PhénoMATRIX™) facilite l’interprétation et la validation des cultures négatives ou positives grâce à la reconnaissance d’images, de morphotypes et de couleurs des colonies bactériennes.

« L’IA embarquée va intégrer les données de validation et permettre le design d’algorithmes de validations biologiques en fonction des données patients (âge, sexe,…), des pathologies suspectées, des services de soins où sont hospitalisés les patients, explique le Pr Béatrice Berçot. « Au-delà de sa performance technologique, la plateforme permet aux deux équipes de se concentrer sur l’expertise et la valeur médicale du diagnostic pour le patient infecté ».

transport prélèvements biologie

Depuis fin mai 2020, une navette assure le transport de prélèvements de biologie entre les hôpitaux Saint-Louis et Lariboisière par coursiers à vélo. Ce transport « vert » est assuré par des professionnels du transport des prélèvements biologiques et permet un transfert sécurisé, rapide (8 minutes), continu (une course par heure) des prélèvements entre les hôpitaux Lariboisière et Saint-Louis.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Elle s’organise en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre – Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord – Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articule autour de cinq universités franciliennes. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Source :

logo hôpitaux paris

Articles complémentaires

Intelligence Artificielle en laboratoire médical : quel impact ?

Lire

Outil Diagnostic Médical Connecté: APPS supporte l’antibiogouvernance

Lire

Améliorer la prise en charge des patients avec la biologie moléculaire

Lire

Milieux de culture bioMérieux & résistance aux antibiotiques: la lutte

Lire

Automatisation Laboratoire de Microbiologie: un exemple de déploiement

Lire